01-06-2010 | Ref : 145 | 16559 |

Retour

El Moungar

Le Camerone des compagnies montées

Le combat d'El Moungar

Un monument fut élevé à l'emplacement du combat, sur lequel on peut lire :

"Ici ont combattu pendant huit heures contre des dissidents marocains 113 légionnaires de la 22ème compagnie montée du 2ème régiment étranger. Deux officiers, le capitaine Vauchez et le lieutenant Selchauhansen, atteints mortellement, 34 tués et 47 blessés sont le témoignage impérissable de leur exemplaire et héroïque conduite."


Le 28 août 1903, la 22ème compagnie montée du 2ème Etranger comptant 113 hommes escorte un convoi de Djenan-Ed-Dar vers le sud. Le lieutenant Selchauhansen seconde le capitaine Vauchez commandant la compagnie. Le commandant Bichemin fractionne le convoi en 3 éléments qui marcheront à 12 heures d'intervalles afin de permettre aux rares puits de se reconstituer; Vauchez se voit confier le convoi civil qu'il escorte avec sa compagnie et 30 spahis.

Remise de décorations aux héros de El Moungar

Parti à 3 heures du matin le 2 septembre, des coups de feu éclatent sur le flanc gauche de la colonne à 9h40; 400 guerriers Doui Menia, Berabers, Oulad Djerir ou Chambaas se dévoilent alors, le lieutenant Selchauhansen est touché mortellement. Le capitaine Vauchez touché à la poitrine et lance les sections du lieutenant Selchauhansen et du sergent Danner à l'assaut mais une seconde vague de burnous surgit, alors le capitaine envoie 4 légionnaires chercher du secours auprès du commandant Bichemin. De nombreux légionnaires et sous-officiers tombent, les légionnaires presque tous blessés se sont regroupés dans un petit périmètre qui permet de densifier la puissance de feu. Les hommes tombent les uns après les autres, les légionnaires se défendent avec l'énergie du désespoir. Puis le feu décroît du côté des Marocains qui commencent à se retirer par petits groupes. Lorsque les légionnaires aperçoivent la poussière soulevée par le galop des mokhazenis du capitaine Susbielle, ils se battent depuis 7 heures 40 minutes, le capitaine Vauchez ordonne "halte au feu". Il succombera quelques heures plus tard à ses blessures comme 35 autres braves; 47 légionnaires sont gravement blessés.

Recrutement Légion étrangère

Site Internet de l'Armée de Terre


Képi blanc