01-06-2010 | Ref : 144 | 14972 |

Retour

Les compagnies montées

Le 2ème REI, héritier des compagnies montées

Compagnies montées à leur début

Compagnies montéées à leur début

En août 1881, le colonel de Négrier à la tête du 1er Etranger expérimente la formule des compagnies montées. En moins de vingt ans, les compagnies montées deviendront indispensables aux colonnes qui sillonnent le bled. Mais dès le mois de mai 1882, la formule est pratiquement au point. Il y a alors 1 cheval par officier, 1 mulet par sous-officier et pour le reste des troupes 1 mulet pour 2 (pour une compagnie montée : 3/4/208 – chevaux 3 – mulets 120). Les missions proposées aux compagnies montées sont à la hauteur de l'exceptionnelle qualité de ces unités et des hommes qui les composent.


Tapanar

Tapanar

Tapanar, 2ème du nom, est le mulet de tradition du 2ème régiment étranger d'infanterie. Mascotte du régiment, "caporal-chef" inscrit sur le rôle dans la meilleure tradition des "Montées" pour sa ration de picotin. Dès l'arrivée à Nîmes de Tapanar 1, en 1984, le lieutenant- colonel Chiaroni, alors son rédacteur en chef de Képi-Blanc s'était penché avec sollicitude sur le berceau de celui que la Légion adopta bien vite. ("Un mulet de tradition" Képi-blanc n°443 – Janvier 1985).


Recrutement Légion étrangère

Site Internet de l'Armée de Terre



Képi blanc