La 5e compagnie en manoeuvre

Entre deux missions SENTINELLE, la préparation opérationnelle bat son plein à la 5e compagnie du 2e REI.

 

            C'est sur les terres de Lozère et du Larzac que la 5e compagnie du 2e régiment étranger d'infanterie a décidé d'effectuer son premier exercice en terrain libre, du 6 au 18 mars 2016. Activité majeure dans le cadre de la montée en puissance de la compagnie, cet exercice avait pour but à la fois de renforcer la cohésion à travers un parcours exigeant et de travailler les savoir-faire tactiques et techniques fondamentaux d’une compagnie d’infanterie.

La 1ère phase, axée sur le combat débarqué et d'une durée de 7 jours, a consisté en un raid à travers la Lozère et a permis de faire travailler et d'évaluer les sections sur les missions et procédés tactiques dans le cadre d'un combat compagnie.

L'exercice a débuté le dimanche 6 mars à environ 15km au nord de la ville de Mende. C’est avec une météo fraîche, humide et exigeante, en autonomie complète que cadres et légionnaires de la 5 ont débuté leur infiltration en direction du sud vers les vastes plateaux du Larzac.

Durant 6 jours et 7 nuits, la 5e compagnie va alors parcourir près de 90km à pied, en enchaînant manœuvres et incidents de niveau section ou compagnie. Les longues marches et notamment les difficiles ascensions des gorges du Tarn (sous la neige et le vent) effectuées à 3 reprises, auront mis à rude épreuve l'ensemble de la compagnie et permis aux jeunes légionnaires de s'aguerrir encore un peu plus.

En outre, la participation d’une patrouille FENNEC de la base aérienne 113 d’Orange et d’une équipe JTAC du 3e Régiment d’artillerie de marine (3e RAMa) durant une journée complète a permis d’appréhender la 3D sur différentes manœuvres AFH/EVASAN sur 2 phase offensives complètes. Concluant sur la prise de LANUEJOLS (Gard) la compagnie a pu ainsi prendre ses repères et ses automatismes au combat sur un terrain qui s’y prêtait parfaitement.

La 2ème phase, tout aussi intense, s'est quant à elle déroulée sur le camp du Larzac au Centre d’Entraînement et d’Instruction au Tir de Combat (CEITO).

Centrée sur le tir tactique et sur la poursuite de l'instruction de l'armement collectif, cette 2ème semaine aura été mise à profit pour permettre aux 3 sections de combat de se mesurer sur les différents parcours de tir du CEITO. Parcours groupe puis section furent l'occasion pour les plus jeunes légionnaires de participer pour la 1ère fois à une manœuvre à tir réel.

De son côté, la section d'appui (n'ayant alors que 3 mois d'existence) a poursuivi sa montée en puissance de belle manière avec la validation des tests seuil Mortier et Milan juste avant le début de l'évaluation compagnie avec seulement 2 jours de préparation et 80% de son effectif formé seulement 3 mois auparavant.

Cette semaine de tir s’est conclue par une évaluation compagnie sur les complexes du CEITO. Renforcée par un groupe TE de la compagnie d’éclairage et d’appui (CEA), la compagnie, bravant la pluie, le vent et le froid, a pu mesurer le chemin parcouru depuis sa recréation le 15 juin dernier et faire le point sur la marge de progression qui lui reste à effectuer pour parfaire et finaliser sa montée en puissance. 

Ces 2 semaines particulièrement intenses nous prouvent, s'il en était nécessaire, que malgré la difficulté, un climat particulièrement rude et l'intensité des activités, les cadres et les légionnaires de la 5 ont su répondre présent. Le travail ainsi effectué depuis l'été dernier porte ses fruits et chacun mesure les efforts à faire pour rendre la compagnie pleinement opérationnelle et prête à être projetée en OPEX.

La 5 continue donc d'avancer vers l’objectif de « vaincre au combat » et poursuit sa préparation vers ses deux prochains défis: La "félinisation" à la fin du printemps puis la prise en compte du VBCI pour la rentrée prochaine.

| Ref : 407 | Date : 23-05-2016 | 2511